A.S.Templeuve en Pévèle : site officiel du club de foot de TEMPLEUVE - footeo

“Je pourrais aller à la guerre, ils viendraient avec moi”

25 octobre 2018 - 10:38

A la tête de l’équipe U14 depuis cet été, Matthieu Dubus nous raconte sa perception du début de saison des siens et ses principes de jeu offensifs.

Les U14 de l'AST ont battus Baisieux et Sailly et vous êtes toujours qualifiés en coupe des Flandres. Sacré début de saison !?

Oui, le début de saison est très prometteur. Cela fait déjà 13 victoires en 14 matchs depuis qu’on est ensemble, avec quelques belles prestations qui font que ce début de saison est réussi. Néanmoins, le chemin est encore long, et il y a encore énormément de travail. Le risque est de tomber dans la facilité pour les joueurs et d’en vouloir encore et toujours plus pour nous éducateurs et pour les parents. Attention à ne pas se voir plus beau que ce que l’on est, et ne pas oublier qu’ils n’ont que “14 ans” et qu’à cet âge, la régularité n’est pas forcément de mise.  

Seul ombre au tableau cette gifle contre Lesquin... Est ce que tu penses que vous êtes encore loin du niveau "ligue " ?

En toute objectivité, moins que ça en a l’air. Le niveau, non, le potentiel, oui. D’un point de vu technique, le groupe a individuellement et collectivement le potentiel ligue, sans aucun doute. Après, mentalement, dans la gestion des émotions, dans l’exigence qu’ils peuvent avoir d’eux-mêmes, nous y sommes encore loin. Les U14 de Lesquin ont une génération exceptionnelle qui jouerait très facilement les premiers rôles en ligue et qui risquent de s’amuser toute la saison à ce niveau. Cependant, le contexte de ce match, et les faits de jeu arrivés avant et très tôt dans le match, nous ont, je pense, empêché de montrer notre pleine valeur, sans quoi la défaite aurait sans doute était beaucoup moins lourde. Mais ce match permet avant tout d’apprendre, ils ont pu se rendre compte ce qu’est le “top” niveau à leur âge.  

Tu reçois Ascq un concurrent direct mercredi 07 novembre à quoi t’attends-tu ? *

Je m’attends à un match disputé, et difficile. Sur le terrain, les deux équipes risquent d’être très proche l’une de l’autre. Bien que, jusqu’à présent, nos adversaires disent être plus “impressionné” par notre équipe, Ascq a toujours des équipes qui jouent bien au ballon et enchaîne les bons résultats. En tout cas, c’est un super match à jouer, quelque soit son issue. Il y aura encore beaucoup de choses à apprendre, d’autant plus que la plupart de mes joueurs n’ont pas eu l’habitude d’affronter ce genre d’équipe. J’attends de mes garçons qu’ils fassent valoir leur qualité, leur intelligence grandissante dans le jeu et non qu’il ne fasse passer l’enjeu avant tout le reste. Quoi qu’il en soit, ce sont les matchs les plus intéressants à jouer.  

Tu étais un milieu de terrain plutôt offensif si je me souviens bien. Ce penchant pour le jeu offensif vient il de là ?

Oui et non. Je me suis beaucoup intéressé au jeu pratiqué par certaines équipes professionnelles et j’ai eu la chance de rencontrer quelques personnes qualifiées dans le foot du haut niveau qui m’ont convaincu dans mes aspirations offensives de par tout ce qu’ils ont pu m’apprendre à ce sujet. Mais je pense qu’en effet, que comme tout milieu de terrain offensif axial, plus on touche de ballon, plus on est heureux sur un terrain. On voit le ballon comme l’élément central du jeu, et étant porté vers l’offensif, c’est sûrement de là que vient mon penchant pour le jeu offensif. Tu as été nommé en juin dernier en provenance de Lesquin.  

Ton projet de jeu est il né à cette date ou tu t'es adapté à l'effectif que l'on t'a confié ?

Le projet de jeu est bel et bien né en amont et je dirais même que le groupe est en avance par rapport à ce que j’envisageais. A ce sujet, je pense qu’ils se sont plus adaptés à moi, que moi à eux, le groupe a quand même beaucoup changé par rapport à l’année dernière. Même si j’ai conscience que mon projet de jeu est très ambitieux, surtout pour des U14, j’ai toujours pensé depuis le début qu’ils étaient capables de répondre à une partie des exigences voulues. Il y a encore beaucoup de travail, notamment dans la zone de finition, en témoigne notre match face à Baisieux, où sur 80 minutes nous avons passé au moins 78 minutes dans leur camp, sans convertir un bon nombre de situations et d’occasions.

Si des joueurs de tes anciens clubs t'ont suivi c'est avant tout parce qu'ils ont été séduit par le style de jeu que tu prônes ?

Oui, en partie je pense, mais pas que. Le fait que je sois très proche des joueurs joue aussi. J’ai jusqu’ici eu la chance d’avoir de super groupes, aussi bien footballistiquement que humainement. Je suis beaucoup dans le contenu, le pourquoi, le quand et le comment, pour le chacun avant que le pour tous. Pour les plus jeunes que j’ai eu, c’est surtout la proximité qui me permet de les attirer ailleurs, bien plus que l’aspect du jeu, qu’ils comprennent moins bien. Par contre, je sais que pour mes U15 d’il y a 2-3 ans, mon style de jeu a aussi bien compté que la relation hyper forte que j’avais avec eux. Pour preuve, une partie de ce groupe est aujourd’hui en 17 à Templeuve, l’autre à Bersée, quelques joueurs à Lesquin ou autres. Ils réclament sans arrêt que je les reprennent. Certains ont du mal à s’identifier ou à accepter un autre style de jeu, d’autre manque de repères, de confiance, c’est un tout. Je sais qu’ils me suivront tous. Je pourrais aller à la guerre, ils viendraient avec moi. Deux d’entre eux m’ont dit un jour qu’ils avaient plus appris en 1 an avec moi que depuis le début dans le foot. Je ne sais pas s’ils le pensaient ou si c’était uniquement pour me faire plaisir mais ça montre que mon idée du jeu et le style avec lequel j’essaie de faire jouer mes équipes comptent beaucoup à un certains âge. Mais aujourd’hui je suis toujours aussi proche d’eux, ou en tout cas j’essaie car ils comptent beaucoup pour moi, preuve que l’un ne va pas sans l’autre si on veut se fidéliser des joueurs. Ils ne m’en voudront pas d’ailleurs si je dis que l’équipe que j’ai cette année est plus forte que la leur.

Quelles sont tes ambitions d’entraîneurs sur le long terme ?

J’ai du mal à me projeter. Lesquin m’a fait prendre conscience qu’il faut penser saison après saison. Après, j’espère sur du court-moyen terme prendre en main des U18-21, car c’est avec cette tranche d’âge que je m'épanouirai le plus. Cette catégorie est en adéquation avec mes idées et mon projet de jeu mais aussi pour retrouver une partie de mes garçons. Et puis d’ici 3,4 ans avoir des seniors essentiellement composé de jeunes me trotte quand même dans la tête. Mais c’est encore loin et ce n’est pas forcément à l’ordre du jour.

Commentaires

janv.
18:30
Carré du Hélin
Pour remercier nos partenaires, un apéritif dînatoire aura lieu au Carré du Hélin.  Lire la suite